Démarche

Le domaine de la construction pèse un poids non négligeable sur l'impact environnemental de notre société. J'essaie de trouver un équilibre dans ma pratique pour réduire ma dépendance aux productions industrielles ou trop éloignées géographiquement.

 

Pour des raisons évidentes de rentabilité et de pénibilité, j'ai recours à un outillage électroportatif et à certains produits transformés (panneaux de bois, isolant..) 

Toutefois mon approche du métier se satisfait d'un outillage simple et léger. Je privilégie toujours les essences de bois brut des scieries locales (Chêne, Mélèze, Epicéa, Peuplier, Frêne ...) et j'ai plaisir à les travailler. 

J'ai conscience que cette démarche ne peut pas répondre à la demande globale de construction mais elle constitue une excellente manière de valoriser les bois des forêts locales. Une belle alternative aux bois de monoculture.